Projet INDESO: Combattre la pêche illégale et gérer les stocks de ressources marines en Indonésie

L’archipel Indonésien s’étend au cœur du triangle de corail, il est l’un des réservoirs le plus important de la biodiversité marine de la planète. La région ramène plusieurs milliards de dollars de revenus annuels grâce à la pêche, l’aquaculture et le tourisme. Ces ressources sont maintenant en danger comme jamais auparavant. Pour protéger ses ressources marines et supporter la “révolution bleue” du pays, qui a pour but de faire devenir l’Indonésie le principal producteur de produits de la mer, le gouvernement Indonésien a choisi CLS, pour créer un centre national majeur capable de prévoir les évolutions des ressources marines, les protéger et les développer. En comparant différentes sources de données satellitaires, les analystes Indonésiens sont capables de détecter les bateaux de pêche illégaux (INN).

La pêche illégale est un réel problème pour le gouvernement Indonésien puisqu’il coute plus de 2 milliards de dollars chaque année. La ministre des pêches, Madame Susi Pudjiastuti, utilise INDESO pour détecter les bateaux de pêche illégaux. Une fois détecté, la ministre ne passe pas par quatre chemins pour régler le problème. Elle fait évacuer le bateau et le coule. La méthode est sûrement discutable et complique les relations diplomatiques avec les pays voisins mais cette solution radicale pourrait être rapidement efficace.

De plus, CLS a fourni à l’Indonésie SEAPODYM, son modèle de dynamiques des populations marines. CLS travaille habituellement main dans la main avec des organisations locales qui œuvrent pour la protection des ressources marines.

Indeso study case
IUU INDESO
INDESO